Coup de coeur du Guide hachette des vins 2011.

100% Négrette. L’idée d’une cuvée pure m’a longtemps attirée et c’est en 2008 que j’ai décidé de vinifier « perle noire ».
 
La particularité de cette cuvée réside dans la fusion et l’assemblage de trois sols différents dans un même vin ; le premier sableux donnant des vins plutôt épicés et gras, le second argileux tout sur le fruit et la fraîcheur, et le troisième de graves et cailloux roulés sur un contrefort de transition entre deuxième et troisième terrasse donnant une Négrette plutôt sur le zan et la réglisse. Ces trois terroirs se voient assemblés dans une même cuvée.
 

Bercé par les vents d’autan qui assèchent le sol l’été et le vent d’Ouest dominant, le soleil « cogne » très fort en été. C’est une région plutôt aride et sèche propice à la culture de la vigne.
Le vignoble est conduit à l’ancienne, avec enherbement un rang sur deux et labour de l’autre rang, ce qui favorise l’implantation de la faune (gibier, perdrix, grives, lièvres, biches…) mais aussi d’une large flore (on trouve ça et là des orchidées sauvages). La surface foliaire reste importante pour le développement des arômes et de la couleur. Les opérations d’épamprages sont manuelles. Une taille soignée, un effeuillage quasi-systématique sur Négrette et de petits rendements sont la base indispensable de l’obtention des meilleurs raisins.

La maturité sur cette cuvée est relativement poussée. De petites bennes amènent la vendange à la cave où elle est égrappée puis foulée avant l’encuvage. Une macération pré fermentaire à froid de 4 à 7 jours. Cette phase se révèle très expressive sur la Négrette, avec l’expression d’un fruit bien encré les deux années suivantes qu’il est difficile d’obtenir sans macération pré fermentaire. Cette macération est rendue possible par des cuves isothermes, réfrigérées à l’aide d’eau glacée. Vinification à basse température entre 22 et 26 °C. L’élevage se fait exclusivement en cuve pour préserver le fruit pur et subtil de ce cépage.

A déguster entre 15 et 16°C. Un rouge soyeux, aux reflets noir cacao. C’est un vin souple et gras, aux tanins doux et harmonieux. L’intensité aromatique du nez se retrouve en bouche sous des notes de cassis et de mûres persistantes, parfois avec des notes de violettes. Les saveurs veloutées de fruit noirs et d’épices tapissent le palais sans agressivité.

Il accompagnera à merveille des plats régionaux du sud-ouest, cassoulets, magrets, confits, saucisse de Toulouse grillée, cous farcis.

 
 
 
 
 
Sémillon
Secret des Anges Doux

Télécharger la fiche technique
du Guide Hachette 2011

 
 
 
 
 
 
- Tous droits réservés © Château Baudare -
- Conception et Réalisation Christophe126 -